...

SERVICE D’URGENCE FUITE D’EAU TOIT TOITURE
SEINE-ET-MARNE / ESSONNE / VAL-DE-MARNE
07.62.04.64.22

logo de l'entreprise Jean toiture

NOS HORAIRES
LUNDI – SAMEDI
8H – 19H30

VOTRE COUVREUR
CHANTIER : 07.62.04.64.22

Le BTP, maillon faible de l’industrie allemande

En 2021, l’industrie allemande a fait grise mine, à en croire les chiffres de Destatis, publiés ce lundi. Si elle progresse de 3 % par rapport à 2020, la manufacture allemande recule de 5,5 % par rapport aux niveaux d’avant-crise. Une régression non seulement imputée au secteur de l’énergie, mais aussi du BTP, dont la production chute de 7 % en décembre, freinée par la crise sanitaire et les pénuries toujours prégnantes.

Le BTP, maillon faible de l’industrie allemande

L’industrie allemande a eu du plomb dans l’aile en 2021. C’est le constat d’une étude de l’office fédéral des statistiques Destatis, livré ce lundi. Bien que, sur cette dernière année, la production ait progressé de 3 % par rapport à 2020, elle reste inférieure de 5,5 %, comparé aux niveaux d’avant-crise.

Sans compter la régression de 0,3 % observée par la manufacture outre-Rhin en décembre dernier, après une progression de 0,3 % en novembre.

Le BTP en berne

Les éléments perturbateurs ? La construction qui recule de 7,3 %, mais aussi l’énergie, marquée d’un rempli de 0,7 % en décembre. Sans ces secteurs, la production manufacturière augmente de 1,2 % sur la même période.

Des facteurs conjoncturels sont bien évidemment à blâmer, comme les pénuries et la pandémie.

« Le BTP semble souffrir particulièrement des problèmes dans la chaîne d’approvisionnement, du manque de main d’oeuvre et probablement aussi d’une plus longue interruption pour les fêtes », commente Carsten Brzeski, économiste chez ING.

Par conséquent, les niveaux de la production ont été de 12 % inférieurs à ce qui aurait possible, compte tenu du nombre de commandes. Soit une perte de 70 milliards d’euros de valeur ajoutée, et une chute de 0,7 % du PIB au troisième trimestre. Il faut dire que l’industrie concentre un cinquième du PIB allemand.

Autant dire que le bilan est inquiétant pour le pays, et cela se confirme à l’échelle européenne. Au-delà du grand écart législatif, c’est un grand écart économique que l’Allemagne enregistre face à la France, dont le PIB croît de 7 % en 2021. Plus spécifiquement dans le secteur du BTP, l’observation est corroborée par la récente conjoncture de l’AIMCC, selon laquelle, trois quarts des industriels de la construction estiment avoir dépassé leur performance de 2019.

Toutefois, ce déclin n’est que l’arbre qui cache la forêt et semble temporaire, à en croire la reprise des commandes qui devrait contribuer plus largement à la reprise industrielle allemande. Autres signes d’une potentielle remontée : la hausse des biens d’investissements (+2,5 %) et les biens semi-finis (+0,6 %), malgré une légère baisse des biens de consommation (-0,5 %).